Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Compte rendu de : Écologie des tourbières du Québec-Labrador, PAYETTE S., ROCHEFORT L. (dir.), 2001, Les Presses de l'Université Laval, 621 p.

Hervé Cubizolle

Texte intégral

1Pour les spécialistes francophones du monde des tourbières, ce gros livre de 621 pages, écrit sous la direction de Serge Payette et Line Rochefort, mais auquel ont participé 23 auteurs, est devenu l'ouvrage fondamental, à connaître impérativement. En effet, bien que s'appuyant sur l'exemple des tourbières du Québec-Labrador, Il aborde tous les thèmes relatifs à ces écosystèmes humides : facteurs de répartition géographique, végétation et, plus largement, écologie, fonctionnement hydrologique, pédologie, intérêt paléo- environnemental, utilisation, réhabilitation et restauration des tourbières. Il est rédigé dans un style clair et précis, d'où une lecture extrêmement agréable. Les croquis sont nombreux et généralement bienvenus. A cela s'ajoutent 9 pages de glossaire, riches et très utiles, ainsi qu'une bibliographie volumineuse de 78 pages, très complète.

2L'ouvrage comprend 24 chapitres répartis en cinq parties. La première traite de la structure des tourbières et elle se décline en 7 chapitres. L'importance du contexte physique pour la mise en place et le développement des tourbières est soulignée. Ensuite, outre une présentation des tourbières du Québec-Labrador et des passages plus classiques sur l'hydrologie et la végétation, on appréciera particulièrement le chapitre sur les sphaignes, très abordable pour le non spécialiste, mais également ceux sur l'avifaune et les arthropodes.

3La seconde partie, plus courte, s'intéresse au fonctionnement des tourbières. C'est le chapitre sur la classification des sols organiques, la pédogenèse et la dégradation des sols qui nous paraît le plus riche d'enseignements pour le public français.

4La troisième partie décrit la plupart des méthodes et des techniques de reconstitution paléo-écologique. Si le chapitre sur la palynologie n'apporte rien de neuf pour le connaisseur des paléo-environnements, les chapitres sur l'analyse micro-morphologique de la tourbe, la paléo-entomologie et les mégafossiles ligneux sont d'un très grand intérêt. Ces sujets sont en effet peu abordés dans la bibliographie française.

5L'avant dernière partie, très courte et ne comprenant que deux chapitres, brosse un tableau assez complet de l'évolution des tourbières à l'Holocène. Les passages sur l'analyse des bryophytes et des thécamoebiens, sont également assez nouveaux pour les chercheurs français, rarement formés à l'examen de ce type d'archives paléoécologiques.

6La dernière partie, enfin, aborde le thème de l'utilisation des tourbières. Il est entendu que les observations faites au Canada sont difficilement transposables en France où les superficies tourbeuses sont infiniment plus modestes et les enjeux économiques autour de ces écosystèmes incomparablement moindres. Et, pour d'évidentes raisons d'échelle encore, les méthodes de restauration décrites à partir d'exemples concrets ne sont pas, pour la plupart, applicables aux tourbières de France. Ces remarques n'enlèvent rien à l'intérêt de cette partie et le passage sur la législation en vigueur pour la gestion des tourbières canadiennes est fort instructif.

7Au total un livre riche, d'une lecture agréable, inégalé en langue française et indispensable aux spécialistes des tourbières.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Cubizolle, « Compte rendu de : Écologie des tourbières du Québec-Labrador, PAYETTE S., ROCHEFORT L. (dir.), 2001, Les Presses de l'Université Laval, 621 p. », Géocarrefour [En ligne], Vol. 79/4 | 2004, mis en ligne le 21 décembre 2007, consulté le 30 mars 2017. URL : http://geocarrefour.revues.org/822

Haut de page

Droits d’auteur

© Géocarrefour

Haut de page