Navigation – Plan du site

Editorial : Géocarrefour, une revue internationale

Geocarefour: an international review
Eric Verdeil, Christian Montès et Anne Honegger
p. 3

Texte intégral

1L’année 2008 constitue pour Géocarrefour une étape marquante. La mise en ligne des archives sur Persée et des numéros courants sur le portail Revues.org a mécaniquement élargi notre audience. Les statistiques fournies par ces deux portails montrent que, après seulement quelques mois d’utilisation, près de 10 000 visiteurs consultent mensuellement les numéros courants. Les archives bénéficient d’une audience encore plus large, en rapport avec la masse documentaire considérable qui est désormais disponible. Ces chiffres nous situent à un niveau inférieur à une revue comme Cybergéo, lancée de plus longue date sur le web (plus de 30 000 visiteurs mensuels). La division entre les archives et les numéros récents ne permet certes pas une comparaison rigoureuse mais l’écart est net. Un petit tiers (31%) de notre lectorat consulte depuis des serveurs situés hors de France, soit un peu plus que la revue EchoGéo, dont la mise en ligne est intervenue peu de temps après la notre (27% de pages vues depuis des serveurs étrangers), mais moins là aussi que Cybergéo (environ 50%).

2Pour notre revue comme pour les autres revues de géographie et, plus largement, de sciences sociales, l’accès à Internet est un gage d’accroissement de l’audience, et qui plus est, d’une audience internationale. Il est trop tôt pour lire les effets de cette ouverture du lectorat dans des statistiques de citation, quand bien même ces dernières existeraient et quand bien même on pourrait s’entendre sur leur mode de calcul : dans nos domaines, la circulation et la réutilisation des travaux publiés prend du temps. Sans discuter ici des mérites de la bibliométrie, ce facteur temporel ne doit pas être négligé par les évaluateurs des revues.

3Mais d’autres critères peuvent renseigner sur le rayonnement international d’une revue. Sont-ils aujourd’hui pris en compte par nos évaluateurs, dont ceux de l’AERES ? Sans entrer plus avant dans la discussion de classements dont les critères restent, à l’heure où nous écrivons, obscurs, tout comme les catégorisations auxquels ils aboutissent, notre revue se flatte d’avoir mené, depuis une quinzaine d’années, une politique éditoriale ambitieuse et ouverte, non seulement aux débats nationaux, mais plus largement aux réflexions et aux géographes d’autres pays. Nous en voyons les résultats par exemple dans l’origine universitaire des signataires d’articles. Sur les trois derniers volumes, 29% (40 sur 129) des signataires exercent hors de France. Ce chiffre était même supérieur s’agissant des volumes des années 2002-2004 (47%). Signe incontestable de l’intérêt pour la revue à l’étranger, et pas uniquement d’ailleurs dans le monde francophone. Du reste, la revue n’a pas hésité à publier des articles en langue anglaise, et continuera à le faire, en particulier dès la prochaine parution consacrée à « Mondialisation et mutations spatiales au Royaume-Uni », où plusieurs collègues britanniques ont proposé des contributions.

4Autant que faire se peut, nous essayons également d’associer à l’évaluation scientifique des articles des spécialistes étrangers. Ils représentent en moyenne 10% des collègues sollicités sur les dernières années, et ponctuellement, ce chiffre peut être beaucoup plus élevé. Dans ce même élan, nous venons de constituer un conseil scientifique international, dont nous remercions les membres de leur accord pour exercer cette fonction. Nous attendons de leur part des avis et des indications sur l’orientation à venir de la revue.

5Les numéros thématiques constituent, depuis une quinzaine d’années, le signe distinctif de la revue et représentent une forme éditoriale précieuse à l’heure où la publication de travaux collectifs par des éditeurs commerciaux est de plus en plus limitée ou onéreuse. Mais avec ce nouveau numéro Varia, nous poursuivons le pari que notre revue peut aussi représenter un espace de publication de qualité pour des travaux innovants hors dossier. Issus d’un processus de sélection et de décision collectif et rigoureux, ces textes apportent des résultats originaux. Ils introduisent des propositions conceptuelles ou méthodologiques qui invitent au débat ou à la critique. Que ces colonnes, bénéficiant de la vitesse de mise en ligne de l’internet, deviennent le lieu pour tels échanges, y compris sous forme de courts textes de commentaire et de discussion, tel est le souhait et l’espoir de la rédaction. Notre politique de comptes rendus s’inscrit également dans cette volonté.

6Signalons enfin que nous utilisons pour la première fois une autre possibilité offerte par la mise en ligne : deux articles de ce numéro proposent à l’appui de leurs résultats des fichiers informatiques. Il s’agit dans un cas d’une liste de sources, et dans l’autre d’un fichier sous forme vecteur, ainsi mis à la disposition des chercheurs et accompagné d’indications sur la méthodologie de sa constitution et sur les usages qu’il est possible d’en faire.

7Forts de cet effort constant de modernisation, d’exigence, d’ouverture internationale, le comité de direction et le comité de rédaction remercient les fidèles lecteurs de Géocarrefour et les auteurs qui accordent leur confiance à la revue.

8Pour l’équipe

9Éric Verdeil, Christian Montès, Anne Honegger

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eric Verdeil, Christian Montès et Anne Honegger, « Editorial : Géocarrefour, une revue internationale », Géocarrefour, Vol. 83/1 | 2008, 3.

Référence électronique

Eric Verdeil, Christian Montès et Anne Honegger, « Editorial : Géocarrefour, une revue internationale », Géocarrefour [En ligne], Vol. 83/1 | 2008, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 26 mai 2017. URL : http://geocarrefour.revues.org/4642

Haut de page

Auteurs

Eric Verdeil

CNRS UMR 5600 Environnement-Ville-Sociétéeric.verdeil@normalesup.org

Articles du même auteur

Christian Montès

Université de Lyon CNRS UMR 5600 Environnement-Ville-Sociétéchristian.montes@univ-lyon2.fr

Articles du même auteur

Anne Honegger

CNRS UMR 5600 Environnement-Ville-Sociétéhonegger@club-internet.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Géocarrefour

Haut de page