Navigation – Plan du site

Editorial : introduction au numéro Varia

Christian Montès, Anne Rivière Honegger et Eric Verdeil

Texte intégral

1Publier un numéro de Varia est le plus souvent considéré comme un pensum par la rédaction d’une revue, car elle sait bien que ce numéro peinera à trouver un lectorat. Depuis plus d'une dizaine d'années, Géocarrefour a largement privilégié la publication de dossiers thématiques sur des thêmes originaux. Outre que cette politique a assuré à la revue une bonne visibilité et suscite de nombreuses contributions d'auteurs étrangers (plus de 40% sur les dix dernières années de la revue), cela a également permis de soutenir les ventes aux numéros. Il est vrai que l’on achète ou lit plus volontiers un numéro thématique, car il présente plusieurs facettes d’un sujet qui intéresse au premier chef.

2Pourtant, lire un Varia procure une satisfaction d’un autre ordre, celui de la découverte, celui de la surprise, celui de la dissonance dans un monde où tout est balisé. La rédaction envisage les Varia comme des moments de respiration et de réflexion. Elle les envisage aussi comme des moments de liberté, en dehors des cases dans lesquels les thèmes des numéros enferment les lignes éditoriales : pourquoi se priver d’un bon article au prétexte qu’il ne s’intègre pas aux thèmes retenus, souvent longtemps à l’avance, par la revue ? Quand Paul Vidal de la Blache fondait les Annales de Géographie, il voulait en faire un espace vivant, un espace de discussion, un espace de formation. Nos Varia peuvent aussi être des moments de pause sur une question, par l’intermédiaire de cahiers de comptes rendus sur une question donnée.  Ils peuvent aussi être un espace de pluridisciplinarité, où des articles « marginaux » voire « contrebandiers » peuvent trouver leur place, tout comme des témoignages, comme celui de Jean-Pierre Houssel dans ce numéro.

3Bien sûr, cela ne signifie pas la mort définitive du pot-pourri quelque peu suranné ou du bric-à-brac où la carpe épouse le lapin, mais cela signale la tentative de faire de certains numéros d’une revue octogénaire des espaces d’étonnement, ce qui, comme l’écrivait Michel de Certeau, constitue le fondement du travail scientifique.

4Notre souci est donc de ménager une place régulière à des varias, dont nous voulons à la fois améliorer la diffusion et maintenir l'exigence de qualité scientifique.  En effet, ce qui les différencie les articles publiés par la revue des archives ouvertes et plus généralement de la publication personelle en ligne, c’est le processus de validation des écrits proposés. Une revue scientifique, c’est, ne l’oublions pas, un travail sérieux en amont de la publication. Chaque article est lu d’abord par le comité de rédaction, puis envoyé anonymement à deux personnes choisies pour leurs compétences (et leur disponibilité !) qui en font une lecture critique, puis renvoyé à l’auteur(e) qui le bonifie. Cela confère à l’article une légitimité – le mot est peut-être fort – autre que celle d’un texte « balancé » sur le Net sans garantie (même si ses lecteurs peuvent en diffuser l’intérêt ou les errements). Loin de nous l’idée de réduire l’intérêt des canaux de diffusion que sont les archives ouvertes, qui réside par exemple dans la quasi immédiateté de la diffusion des idées et dans la possibilité de publier dans un contexte de l’édition en SHS plutôt morose (pour rester optimistes).

5C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles Géocarrefour a décidé d’allier à son édition papier (à laquelle elle reste attachée, ne serait-ce que pour la centaine d’échanges avec d’autres revues que cela engendre) une édition numérique. C’est ainsi que les lecteurs pourront bientôt découvrir l’intégralité de la collection de la revue jusqu’en 2002 sur le portail Persée. Ce dernier est une initiative du ministère de la Recherche et de l'Enseignement supérieur visant à rendre accessible en ligne les principales revues scientifiques françaises. En facilitant l'accès à nos anciens numéros, ce site offrira un aperçu sur l’évolution de la géographie telle qu’elle a été pratiquée à Lyon depuis 80 ans. En outre, Géocarrefour adhère au portail Pevues.org, soutenu par le CNRS et plusieurs autres partenaires, et qui permet l'édition électronique de plus de soixante revues dans plusieurs de géographie. Nous publierons sur ce site les numéros parus à partir de 2003 en respectant une barrière mobile de 3 ans pendant lesquels les articles ne seront accessibles que sous format papier. Les autres matériaux publiés et les appels à contribution seront consultables sans restriction et ce site deviendra un élément central de notre organisation. Cela devrait augmenter la visibilité et l’accessibilité de la revue et donc la diffusion de ses idées au delà du cercle, essentiel mais quelque peu restreint, des abonnés et des bibliothèques.

6Ce support complémentaire de la revue correspond à une nouvelle étape de la vie de l'association, avec une nouvelle équipe de direction, qui poursuit le travail mené par Nicole Commerçon et le comité de rédaction. Pour que ce grand chantier conforte le développement de notre revue, nous en appelons plus que jamais aux géographes, pour qu'ils n'hésitent pas à proposer leur production à titre de varia comme leurs projets thématiques et enrichissent ainsi notre communauté scientifique.
www.persee.org
www.revues.org

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Montès, Anne Rivière Honegger et Eric Verdeil, « Editorial : introduction au numéro Varia », Géocarrefour [En ligne], vol. 81/4 | 2006, mis en ligne le 14 mars 2008, consulté le 01 mai 2017. URL : http://geocarrefour.revues.org/2281

Haut de page

Auteurs

Christian Montès

Articles du même auteur

Anne Rivière Honegger

Articles du même auteur

Eric Verdeil

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Géocarrefour

Haut de page