Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Arnaud De Sartre X., 2006, Fronts pionniers d'Amazonie, les dynamiques paysannes au Brésil, préface de Hervé THERY, CNRS Editions, coll. Espaces & Milieux, Paris, 223 p.

Bernard Bret
p. 182

Texte intégral

1Dans une littérature scientifique déjà abondante consacrée aux fronts pionniers amazoniens, Xavier Arnaud De Sartre apporte une contribution d'une grande originalité. Issue d'une enquête de terrain réalisée parmi les colons de la route transamazonienne et fondée sur des entretiens remarquablement exploités, son analyse porte sur le devenir de familles installées depuis plusieurs années, parfois plusieurs décennies.  Le temps a passé, et les transformations économiques, et plus encore familiales et culturelles font apparaître un espace rural sur un front pionnier désormais stabilisé. Initiée à partir des années 1970, la dynamique pionnière permettait à son début assez aisément l'accès à la terre et assurait la reproduction à l'identique  des pratiques paysannes dans une logique que, reprenant l'expression de Martine Droulers, l'auteur qualifie de géophage : reproduction sociale grâce à la possibilité de reproduire sur des terres neuves le modèle paysan. Pratique consommatrice d'espace, enracinée dans les traditions et entretenue par la pression foncière que les latifondistes exerçaient sur les défricheurs : pour reprendre les termes mêmes de l'auteur, il s'agissait d'une période d'équilibre … où un système social se rattachant d'une manière générale à l'idéal-type  paysan… semblait cohérent et fortement intériorisé par tous (p. 118). Telle qu'elle fonctionnait, la reproduction du système paysan peut être analysée en termes de don et de contre-don, dans la mesure où les parents aidaient les enfants à accéder à la terre et où, en contre-partie, ces derniers remboursaient cette dette en travail. Si ce n'est plus toujours le cas aujourd'hui, c'est parce que les enfants des premiers pionniers, devenus adultes, ne se satisfont plus toujours de relations familiales qui masquent en réalité des relations d'inégalité et d'exploitation à leur détriment. Ils aspirent à autre chose et s'émancipent des héritages socio-culturels, non parfois sans une hésitation identitaire.  Xavier Arnaud de Sartre expose  comment la succession des générations a été ainsi  un moteur de la modernisation et cherche à comprendre comment les logiques de rapports à l'espace, si elles sont en partie héritées, ne sont pas pour autant figées (p. 13).  Les jeunes, ou du moins certains jeunes, qui refusent une dépendance longue et pesante envers leurs parents, s'aventurent librement dans l'existence. Le mariage en est souvent l'occasion, mais aussi le passage en ville, l'expérience d'un travail salarié, même agricole, hors de l'exploitation paternelle. Transformation capitale, on passe d'une socialisation de type communautaire où il s'agissait d'apprendre un rôle social prédéfini à une socialisation de type sociétaire où s'affirme l'individu.  L'auteur parle donc d'une géographie du sujet. L'individu, précisément parce qu'il  devient l'acteur de sa propre vie, voit autrement le couple (le sentiment amoureux se substitue au choix arrangé du conjoint) , la famille (c'est l'apparition de la famille moderne),  les enfants (moins nombreux que naguère, la baisse de la fécondité s'expliquant surtout par le changement culturel et la nouvelle hiérarchie des valeurs reconnues). Ce qui est remarquable dans l'analyse des récits de vie recueillis, c'est la façon dont Xavier Arnaud de Sartre montre la cohérence entre les différents registres dans lesquels se manifeste le changement.  Il souligne la promotion des filles, en général plus instruites que les garçons,  et les changements dans les relations de genres.  Il montre comment la cassure du paternalisme familial est une condition pour que l'agriculture familiale se modernise, et comment cette modernisation qui transforme le paysan en agriculteur ouvre la voie à l'efficacité économique, si discutée, de la petite exploitation. Cette analyse qui relève de la sociologie à bien des égards donne ainsi des clés précieuses pour comprendre l'économie. Elle est aussi géographique, et pleinement géographique, dans le sens que les faits sociaux y apparaissent comme producteurs de nouvelles configurations territoriales. A la dynamique spatiale qui garantissait le conservatisme social s'est substitué un changement social ancré dans un espace rural consolidé ou en cours de consolidation. Autant reprendre les termes dans lesquels l'auteur résume excellemment le changement : On assiste à une stabilisation des familles : le changement de génération n'a pas signifié le départ vers un nouveau front pionnier. Cette stabilisation avait un préalable  : la "dépaysannisation" des agriculteurs familiaux. En effet, la dépaysannisation a trois conséquences fondamentales (qui agissent à la fois comme des causes) sur l'évolution du front pionnier: une baisse de pression sur la terre, qui ne rend pas nécessaire la migration vers un nouveau front pionnier ; l'augmentation du niveau général d'éducation ; l'acceptation du travail salarié et de la pluriactivité (p. 204).

2Livre remarquable, était-il dit au début. Ces Fronts pionniers d'Amazonie éclairent en effet d'un jour nouveau nos connaissances sur la géographie humaine de la grande forêt. On peut espérer en donner une idée dans une chronique. On doit surtout en recommander la lecture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Bret, « Arnaud De Sartre X., 2006, Fronts pionniers d'Amazonie, les dynamiques paysannes au Brésil, préface de Hervé THERY, CNRS Editions, coll. Espaces & Milieux, Paris, 223 p. », Géocarrefour, vol. 81/3 | 2006, 182.

Référence électronique

Bernard Bret, « Arnaud De Sartre X., 2006, Fronts pionniers d'Amazonie, les dynamiques paysannes au Brésil, préface de Hervé THERY, CNRS Editions, coll. Espaces & Milieux, Paris, 223 p. », Géocarrefour [En ligne], vol. 81/3 | 2006, mis en ligne le 30 janvier 2008, consulté le 29 avril 2017. URL : http://geocarrefour.revues.org/1523

Haut de page

Droits d’auteur

© Géocarrefour

Haut de page